Le Parc national du Mercantour

Dans toute la France, il y a dix parcs nationaux. Le parc national du Mercantour est l’un d’eux. Il se trouve sur deux départements dans la partie sud-est de l’hexagone dont les Alpes de Haute Provence et les Alpes Maritimes. Son intérieur est classé parmi les aires protégées de catégorie II par la Commission mondiale des aires protégées de l’Union internationale pour la conservation de la nature. Son aire optimale d’adhésion quant à elle figure dans le répertoire de catégorie V. La surface totale occupée par ce parc est de 685 km2.

Spécificités de ce parc

Comparé aux autres parcs nationaux français, le Parc national du Mercantour fait partie des plus sauvages. Il dispose également des paysages parmi les plus variés aux contrastes très marqués. En effet, sa situation géographique un peu particulière puis qu’il se trouve à côté de la Côte d’Azur confère des touches méditerranéennes à ses montagnes alpines. C’est sur ces lieux que le loup a fait son retour dans le pays en 1992 depuis l’Italie.
Le parc n’est pas uniquement composé de faune et de flore, on y trouve aussi des hameaux et des villages perchés typiques de cette zone. Au total, 21 communes sont intégrées dans le Parc.

Le territoire

En zone centrale, le parc dispose de 68 500 hectares et en zone périphérique il a 136 500 hectares. La cime du Gélas est son point culminant. Celle-ci se trouve à 3 146 mètres. Mais le parc est également étendu sur six vallées principales et deux autres vallées secondaires. Ce sont la Vallée de la Roya et de la Bévéra, la Vallée de la Vésubie, la Vallée de la Tinée, la Vallée du haut Var et du Cians, la Vallée de l’Ubaye et la Vallée du Verdon.
Depuis 1987, le parc est jumelé avec le parc naturel italien delle Alpi Marittime. L’union des deux parcs est donc gérée par deux organismes différents.