Visiter l’Abbaye de Lérins

Bienvenue sur les Iles de Lérins, un archipel perdu dans la mer Méditerranée. C’est une destination parfaite pour ceux et celles qui cherchent des lieux tranquilles sans trop s’éloigner des fameuses stations balnéaires de la Côte d’Azur. Bien que peu de gens habitent ce lieu, l’archipel dispose de plusieurs attraits touristiques. L’Abbaye de Lérins en est un. Il s’agit d’une abbaye médiévale se trouvant sur l’île Saint Honorat. Celle-ci est la seconde île qui constitue l’archipel de Lérins. Elle est située en face de la ville de Cannes, département des Alpes Maritimes et région PACA.

Petite histoire de l’abbaye

Vers 400, 410, Honorat d’Arles a construit le premier monastère sur le lieu. Mais les bâtiments qui sont encore visibles actuellement sont des constructions faites entre les XIe et XIVe siècles puis au XIXe siècle.
Pendant plusieurs siècles, l’abbaye fut clunisienne. Désormais, cet endroit abrite une communauté de moines cisterciens de la Congrégation cistercienne de l’Immaculée Conception. Depuis 2011, l’abbaye reçoit le Festival de Silence qui a lieu chaque année au même moment que le Festival de Cannes.

Les différents éléments de l’abbaye

L’abbaye de Lérins est composé de plusieurs éléments ayant chacun ses propres fonctions et ses propres particularités. Le monastère fortifié est l’élément principal de ce lieu. Il est classé dans le répertoire des Monuments historiques de France par la liste de 1840. Au cours des siècles, il a subi plusieurs modifications dont notamment des travaux d’agrandissement. Vers le XIXe siècle, les cisterciens qui habitaient ce lieu se sont lancés dans les activités d’hôtellerie et l’exploitation de vins.
Cette abbaye compte aussi au total sept chapelles. Ce sont la Chapelle de la Trinité, la Chapelle Saint-Sauveur, la Chapelle Saint-Caprais, la Chapelle Saint-Pierre, la Chapelle Saint-Cyprien-et-Sainte-Justine, la Chapelle Saint-Porcaire et la Chapelle Saint-Michel. Pendant le Moyen Age, elles servaient de stations lors du pèlerinage pendant les célébrations de l’Ascension à la Pentecôte. Désormais, quatre d’entre elles sont accessibles aux visiteurs.