Comment gérer financièrement les vacances scolaires après séparation ?

Après le divorce, un couple doit se mettre d’accord sur plusieurs points notamment sur tout ce qui concerne les enfants. Il y a la pension alimentaire, la garde des enfants, le droit de visites, l’hébergement temporaire au cours des petites et grandes vacances. Des dépenses sont alors partagées ; elles ne sont pas forcément réparties en parts égales mais, chacun des parents devra participer. C’est le cas pour les vacances scolaires. Il y a différentes manières de verser les charges. Si les parents ne parviennent pas à trouver un accord, ils se référeront alors aux règles citées dans le jugement du divorce.

Partager en deux la période et les charges

Il est possible de partager une période de vacances scolaires ainsi que les dépenses qui assureront le bien-être et le confort des enfants. Chaque parent pourra alors prendre en charge tous les frais correspondant à la période durant laquelle il reçoit les petits. Ensuite, ce sera au tour de l’autre. Sinon, on partagera en deux les dépenses pour la première période, de même pour la seconde. Toutes les décisions prises par les parents sont acceptables du moment que leurs enfants puissent passer des vacances sereines et bien remplies.

Le juge aux aides familiales

Certains parents restent en désaccord et ne parviennent pas à trouver un terrain d’entente sur la répartition des charges. Il arrive que l’un refuse de verser sa part ou impose une déduction des frais sur la pension alimentaire, ou que l’autre ne souhaite pas héberger les enfants. Pour régler ces situations, il y a le juge aux aides familiales qui est disposé à dicter les règles en fonction de la législation. La contribution financière pourra alors être ajustée afin d’assurer tous les frais dont les enfants ont besoin. Si les problèmes persistent ou si l’un des parents ne veut pas coopérer et reconnaître ses obligations, le droit de visites pourrait être retiré et l’hébergement des enfants, bien que temporaire, pourrait être interdit.